Les coraux scléractiniaires et les algues calcaires sont les groupes benthiques fondateurs des écosystèmes coralliens tant par leur rôle de constructeurs de récifs que de producteurs primaires. La première colonisation récifale en Nouvelle-Calédonie date de l’Eocène (environ 40 à 45 millions d’année) mais ce n’est qu’au cours du Quaternaire que l’édification corallienne a pris toute son ampleur (Coudray, 1976).

Bien que les inventaires ne soient pas achevés et que de nombreux milieux demeurent encore mal connus, les communautés coralliennes des récifs néo-calédoniens sont très diversifiées. Parmi les 800 espèces de coraux décrits dans le monde, 401 espèces de scléractiniaires ont à ce jour été recensées en Nouvelle-Calédonie (M. Pichon 2006, G. Lasne 2010).

Cette biodiversité exceptionnelle tient du fait de la conjonction de nombreux facteurs géographique et environnementaux qui caractérisent les multiples biotopes de la Nouvelle-Calédonie. Chaque espèce corallienne a des exigences propres vis à vis des facteurs du milieu qui varient d’une zone récifale à l’autre. Des assemblages d’espèces coralliennes vont se former selon les caractéristiques environnementales des récifs.

D’autre part, les récifs coralliens sont gravement menacés par les activités humaines et le changement climatique, et font l'objet d'une attention toute particulière dans la mesure où ils constituent des écosystèmes à fort potentiel pour le maintien et le développement des populations insulaires.

Les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie, considérés comme un des points chauds de la biodiversité marine sont le vivier de nombreuses espèces rares et vulnérables dans le monde. Ces coraux sont inscrits sur la liste rouge des espèces menacées établie par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et par la Convention sur le Commerce International des Espèces menacées de la Faune et de la Flore sauvages (CITES).

Ce patrimoine naturel d’une richesse et d’une diversité exceptionnelle tant en nombre d’espèces qu’en formations récifales doit être considéré comme une priorité en matière de conservation.

Mis à jour (Vendredi, 21 Janvier 2011 00:57)